Que lire pour la rentrée ? Notre sélection d’ouvrages pour tout savoir sur l’Europe

Qui dit rentrée universitaire dit nouvelles lectures. Pour les étudiants d’études européennes, mais aussi pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur l’Europe, la rédaction d’Eurosorbonne s’est mobilisée pour vous sélectionné dix ouvrages de référence afin d’aborder l’année clés en main.

L’Europe pour les Nuls (2014), Sylvie Goulard
Rapport Schuman sur l’Europe, l’état de l’Union 2017, Thierry Chopin et Michel Foucher
Berstein et Milza, Multiples livres d’histoire
L’imaginaire national : réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme (1996) Benedict Anderson
La création des identités nationales (1999) Anne-Marie Thiesse
L’Europe difficile. Histoire politique de l’intégration européenne (2007), Bino Olivi et Alessandro Giacone
À quoi sert la Banque centrale européenne ? (2016), Edwin Le Héron
Les institutions de l’UE après la crise de la zone euro (2013), Yves Doutriaux et Christian Lequesne
Les politiques économiques européennes (2015), Michel Dévoluy et Gilbert Koenig (dir.)
Les politiques de l’Union européenne (2013), Philippe Delivet 

L’Europe dans son ensemble
L’Europe pour les Nuls (2014), Sylvie Goulard

Voilà un livre qui présente l’Europe dans son ensemble, non seulement son histoire, mais aussi son fonctionnement actuel. L’objectif ici est tout de même clair : rallier le lecteur à la cause européenne. Si à certains moments, elle n’hésite pas à critiquer le fonctionnement de l’UE quand cela est nécessaire, Sylvie Goulard (ancienne conseillère politique de Romano Prodi lorsqu’il était président de la Commission européenne, et ancienne député européenne) prend de manière générale fait et cause pour l’Union européenne et tente, à travers une présentation très large, de convaincre ses lecteurs. Ce manuel de vulgarisation, parsemé d’anecdotes, tâche de dégager un peu le brouillard dans lequel est immergé l’idée de cette Union européenne. Cinq parties présentent tour à tour la genèse de l’idée européenne, les principes de l’Europe, les institutions et contre-pouvoirs et leur fonctionnement, les grandes politiques mises en place et les défis futurs pour l’Union. Sylvie Goulard nous propose ici un livre idéal pour permettre à tout un chacun de comprendre comment fonctionne ce grand labyrinthe européen.

560 pages – Pour les Nuls – 22,95€

Retour à la liste des ouvrages.

 

Rapport Schuman sur l’Europe, l’état de l’Union 2017, Thierry Chopin et Michel Foucher

Véritable référence et attendu chaque année, Le Rapport Schuman sur l’Europe offre encore une fois un regard large mais très précis sur un grand nombre de thématiques européennes. En convoquant différents experts, l’ouvrage aborde les grands défis auxquels est confrontée l’Union aujourd’hui : populisme, terrorisme, économie, emploi, démographie, place de l’Europe dans le monde, etc.
Incontournable, le Rapport Schuman fait partie des lectures recommandées et fiables pour s’informer sur les derniers grands enjeux qui agitent l’Europe.

 

 

 

449 pages – Lignes de repère – 19,90 €

Retour à la liste des ouvrages.

Histoire de l’Europe
Berstein et Milza, Multiples livres d’histoire

Pierre Milza et Serge Berstein sont deux historiens, professeurs émérites à Science po Paris. Ils ont publié ensemble de très nombreux ouvrages d’histoire, séquencés en zones géographiques et en périodes (France, Europe, Monde, XIXème siècle, XXème siècle en plusieurs tomes). Ces deux auteurs traitent les questions historiques avec une vision transversale. Ainsi un même événement sera étudié au regard de ses différents enjeux, politiques, sociaux, économiques. Les relations internationales, la géopolitique sont utilisées pour enrichir l’étude d’un fait historique. De plus, ces ouvrages sont d’une rare clarté, faciles d’accès et agrémentées de cartes ou de schémas. Enfin, les deux auteurs se sont aussi penchés sur des ouvrages plus thématiques, mais toujours aussi passionnants. Un indispensable : Histoire de l’Europe du XIXe au début du XXIe siècle – 480 pages – Hatier – 12,75€

 

 

Retour à la liste des ouvrages.

 

L’imaginaire national : réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme (1996), Benedict Anderson

Benedict Anderson, historien américain spécialisé dans le nationalisme, a avancé que les nations étaient des “communautés politiques imaginaires”. En d’autres termes, Benedict Anderson rejette l’idée selon laquelle les nations existent naturellement. Il affirme qu’elles ont été construites culturellement, et avec elles les identités nationales, suite de la suprématie de Dieu dans l’esprit populaire. Une nouvelle conscience culturelle émerge, plus politisée, et se diffuse grâce au développement de l’imprimerie et la diffusion d’écrits en langue vernaculaire. L’identité nationale, selon Benedict Anderson, c’est le sentiment de partage et d’appartenance à une communauté de gens qui ne se connaissent pas et ne se rencontreront jamais. Cet ouvrage transversal redéfinit la conception des nations, la place primordiale de la culture dans la politique, et l’identité collective. Incontournable pour quiconque s’intéresse à l’histoire culturelle et au nationalisme.

 

224 pages – La Découverte – 11 €

Retour à la liste des ouvrages.

 

La création des identités nationales (1999) Anne-Marie Thiesse

Cet ouvrage est dans la continuité de celui de Benedict Anderson : il présente de nombreux exemples, partout en Europe, de construction d’une identité nationale à travers des objets culturels. Des mythes épiques qui ont constitué une communauté revendiquant ses racines “celtes” et sa langue, en passant par une valorisation du “folklore” par les élites, jusqu’à l’étatisation d’une culture” (à l’école, ou à l’armée), Anne-Marie Thiesse décrypte et dissèque la fabrication artificielle de ce qui constitue notre patrimoine culturelle. Cette analyse lui permet également de questionner la construction européenne, et les écueils qui ont été fait, et qui, s’ils avaient été évités, auraient vu émerger une identité européenne forte. Un livre facile d’accès, regorgeant d’exemples concrets passionnants, et qui complète parfaitement la lecture de Benedict Anderson.

 

320 pages – Seuil – 8.80 € 

Retour à la liste des ouvrages.

 

L’Europe difficile. Histoire politique de l’intégration européenne (2007), Bino Olivi et Alessandro Giacone

Avec L’Europe difficile, Bino Olivi – ancien porte-parole de la Commission européenne – et l’universitaire Alessandro Giacone ne nous font pas le récit d’une construction européenne linéaire, faites de dates-clés, d’étapes s’enchaînant logiquement comme un scénario écrit à l’avance et récité parfaitement.Les deux auteurs décrivent au contraire une Europe faite de compromis laborieux, de sommets en rencontres bilatérales, d’incapacités des chefs d’États se succédant à trancher des questions revenant sans cesse.Le livre présente ainsi les différentes visions de l’Europe, les réelles avancées mais aussi l’importance des difficultés rencontrées. Sortie en 1998, puis rééditée et enrichie en 2001 puis 2007, L’Europe difficile est une référence incontournable. Le récit des dix dernières années mériterait largement une quatrième édition !

 

546 pages – Folio – 9,80€

Retour à la liste des ouvrages.

 

Lire aussi >>> L’Europe et bien plus encore : notre sélection de livres pour l’été

 

L’Europe économique
À quoi sert la Banque centrale européenne ? (2016), Edwin Le Héron

Basée à Francfort, fondée en 1999, la Banque centrale reste une institution bien obscure pour le plus grand nombre. Edwin Le Héron, professeur d’économie à Science Po Bordeaux, nous éclaire sur la principale institution monétaire d’Europe, qui régule le marché monétaire en fixant notamment les taux d’intérêts en vigueur.

En plus de fournir des clés de compréhension, cet ouvrage apporte également une réflexion sur le rôle actuel de la Banque centrale dans une union monétaire qui tend à se diluer.

 

 

 

 

248 pages – La Documentation française – 9 €

Retour à la liste des ouvrages.

 

L’Europe institutionnelle
Les institutions de l’UE après la crise de la zone euro (2013), Yves Doutriaux et Christian Lequesne

De multiples facteurs sont régulièrement évoqués pour expliquer le rejet que suscite l’Europe par ses citoyens. La méconnaissance des institutions de l’Union européenne en est un majeur. Difficile de savoir en effet pourquoi sont prises certaines décisions si on ne sait pas comment et par qui. Cet ouvrage, facile d’accès, s’impose comme une référence parmi le grand nombre traitant de ce sujet. Retraçant rapidement les différentes étapes de la construction européenne, il s’attardent ensuite à expliquer minutieusement le rôle de chaque acteur, chaque institution, afin de mettre en lumière et de décrypter ce qui peut s’apparenter, souvent à raison, à un labyrinthe procédural.
Initialement publié en 1995, cet ouvrage est une mise à jour bienvenue après les mesures prises et les ajustements institutionnels découlant de la crise de la zone euro.

314 pages – La Documentation française – 16 €

Retour à la liste des ouvrages.

 

Les politiques économiques européennes (2015), Michel Dévoluy et Gilbert Koenig (dir.)

Michel Dévoluy, spécialiste de macroéconomie européenne et auteur de nombreux ouvrages pédagogiques sur l’Europe, et Gilbert Koenig, également professeur à l’université Robert-Schuman de Strasbourg, offrent ici un éclairage clair, privilégiant l’explication à l’idéologie.Politiques budgétaire et monétaire, PAC, marché unique, cohésion, emploi, l’ouvrage couvre un très large champ et s’enrichit également de nombreux tableaux statistiques et de très utiles bibliographies à la fin de chaque chapitre. Sortie en 2004 et réédité en 2015, il prend ainsi en compte les évolutions des toutes dernières années. Un outil de base essentiel pour démarrer l’étude des questions économiques dans l’Union européenne.

 

 

428 pages – Seuil – 10,50€

Retour à la liste des ouvrages.

 

L’Europe politique
Les politiques de l’Union européenne (2013), Philippe Delivet 

Maître de conférences à Science Po Paris, chargé de cours sur les questions européennes et membre du Sénat (Commission des affaires européennes), Philippe Delivet nous livre dans Les politiques de l’Union européenne une œuvre pédagogique, de référence et documentée sur les systèmes politiques européens. Sa promesse ? Permettre de mieux comprendre les politiques de l’Union européenne pour saisir le sens du projet européen.
A une époque où les politiques européennes prennent de nouvelles dimensions, l’œuvre nous donne les clés de lecture pour saisir l’espace européen. Le livre retrace ainsi l’histoire de ces politiques, pour préciser ensuite le cadre institutionnel, juridique et financier dans lesquelles elles s’inscrivent. L’auteur fait finalement un tour d’horizon des politiques actuelles, avec leur développement, les modes de prises de décision, les principales réalisations et perspectives.
Pour une approche générale de la politique en Europe et du contexte dans lesquelles elles s’ancrent, Les politiques de l’Union européenne est pour les étudiants un véritable outil de compréhension.

296 pages – La Documentation française – 16€

Retour à la liste des ouvrages.

Pour trouver ces ouvrages en bibliothèque universitaire

Par Elena Blum, Noémie Chardon, Corentin Gorin, Josselin Petit et Amélie Ponchon

Multiple

Toute l'équipe du journal d'Eurosorbonne se réunit pour vous proposer des articles de fond vraiment exhaustifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *