Que s’est-il passé en Europe cette semaine (02.10 – 08.10) ?

La liste des affaires qui s’allonge encore pour Airbus, les anti-indépendantistes catalans qui se font entendre, ou encore l’Inde et l’UE destinées à devenir des partenaires commerciaux privilégiés, voici l’actualité de la semaine écoulée en Europe. 

L’Inde et l’UE amenés à approfondir leurs relations

Ce vendredi se tenait le 14e sommet entre l’Inde et l’Union européenne destiné, entre autres, à célébrer les 55 ans des relations diplomatiques entre les deux puissances. Des déclarations d’intentions conjointes sur le terrorisme et le changement climatique ont été faites. Jean-Claude Junker a appelé l’Inde et l’UE à conclure au plus vite un accord de libre-échange. L’Union européenne est en effet le premier partenaire commercial de l’Inde.

La liste des affaires s’allonge pour Airbus

Tom Enders, le patron d’Airbus est dans la tourmente et l’a fait savoir à ses salariés ce vendredi via une lettre envoyée à chacun d’eux. L’affaire repose sur de possibles violations des lois anticorruptions concernant l’obtention de commandes pour des avions commerciaux et des satellites. L’enquête, menée conjointement par le Serious Fraud Office (SFO) et le parquet national financier (PNF), a été lancée en avril 2016.

Il s’agit d’une affaire de plus dans l’agenda d’Airbus. En plus de la vente de 18 avions de combat à l’Autriche et pour laquelle cette dernière a porté plainte pour surfacturation, une information judiciaire a également été ouverte en France pour corruption dans la vente de 45 hélicoptères au Kazakhstan.

Le camps anti-indépendance se fait entendre en Catalogne

Si les pro-indépendances en Catalogne se sont fait entendre le week-end dernier à travers le référendum, les pro-unités, et les neutres, souhaitent également apporter leur voix au débat. Ce dimanche à Barcelone, plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont retrouvés à l’initiative de la Société unioniste catalane afin de s’opposer aux volontés d’indépendance de la région. Un appel à retrouver du « bon sens », mais aussi à défendre l’unité de l’Espagne, la Constitution et la loi.

Lire aussi >>> Les aspirations indépendantistes : un nouveau défi pour l’Union européenne ?

Le Parlement européen réclame plus de protection pour les lanceurs d’alerte

La Commission des affaires juridiques du Parlement a adopté un rapport d’initiative demandant à la Commission européenne d’agir rapidement sur la protection des lanceurs d’alerte. Ce rapport demande notamment qu’une législation soit établie à l’échelle de l’Europe.

Ces derniers mois, nombre de lanceurs d’alerte ont fait l’actualité, en particulier Antoine Deltour et Raphaël Halet qui ont dévoilé des documents confidentiels du cabinet d’audit PWC et qui révèle un vaste réseau d’optimisation fiscale.

Corentin Gorin

Ex-rédacteur en chef d'Eurosorbonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *