La fièvre « SKAM » s’installe en Europe

 

« Skam », honte en français, est la nouvelle série du moment, d’origine Norvégienne la série originale est un véritable carton, et son succès engendre des adaptations partout en Europe.

Le phénomène Skam

 La série télévisée norvégienne, produite par NRK PS – station de radio publique norvégienne –  et réalisée par Julie Andem, a été mise en ligne le 22 septembre 2015. Elle compte à ce jour 4 saisons, o ù l’on suit la vie quotidienne de lycéens d’Oslo, aux profils différents. Chaque saison possède son propre thème ainsi que ses personnages centraux. C’est une série qui connaît un franc succès notamment grâce aux thèmes qu’elle aborde et qui touchent particulièrement les spectateurs – majoritairement âgés de 14 à 25 ans. Ainsi, les saisons 1 et 2 abordent les premiers amours de jeunesse, l’amitié ou encore des thèmes beaucoup plus sérieux comme les abus sexuels. La saison 3 évoque la découverte mais aussi l’acceptation de sa sexualité et la saison 4 touche à des thèmes importants tels que l’islamophobie et le harcèlement. Les personnages paraissent authentiques voire réels puisqu’ils existent sur les réseaux comme Facebook ou encore Instagram. Les téléspectateurs peuvent ainsi suivre leurs personnages favoris ou même « devenir amis » avec eux sur les réseaux. Véritable phénomène de société qui contamine ados et adultes, la série plait et inspire le reste de l’Europe. En effet, des versions étrangères apparaissent  de plus en plus, reprenant le concept fidèlement voire à la virgule prêt, ou en prenant quelques libertés, c’est un concept qui touche le continent.

Druck

En octobre 2017, 6 adaptations étrangères sont prévues à travers le monde, et l’Allemagne se prête au jeu. La série est alors renommée « Druck », « pression » en français, et paraît sur Funk ainsi que sur Youtube. L’Allemagne reprend le concept dans la forme puisqu’elle propose 4 saisons, cependant certaines modifications y sont apportées dans le fond, l’une des plus importantes apparaissant dans la troisième saison, qui aborde les questions transgenres   contrario avec la version originale. Les personnages y sont crédibles rendant le concept divertissant et prenant à la fois. L’adaptation connaît un succès important partout en Europe, et sera même nominée pour le Grimme Preis 2019 dans la catégorie Kids & Teens.

Skam et la méditerranée

La série s’installe également au bord de la méditerranée puisque l’Italie et l’Espagne se l’approprient. Produite par la chaîne de télévision TimVision, la version italienne adapte fidèlement le concept en arborant des paysages aux couleurs flamboyantes. Malgré un fort engouement européen, la série ne parvient pas à tenir ses objectifs de diffusion en Italie, et ne présente que 3 saisons pour l’instant. Elle est annulée le 7 août 2019 puis renouvelée pour un quatrième volet à l’automne de la même année. La chaîne fini t par céder face à l’engouement des fans et collaborera avec Netflix cette année pour diffuser les 3 premières saisons sur la plateforme.Elle a également annoncé une quatrième saison à venir courant 2020. Pour ce qui est de l’Espagne la série a été produite par Zeppelin TV pour la plateforme payante Moviestar+, l’adaptation compte à ce jour 4 saisons. Le réalisateur espagnol – Domingo Corral – avait annoncé que l’intrigue serait adaptée à la culture espagnole. Le plus grand changement ayant été pour la saison 3, qui n’est pas centrée sur un homme, mais une femme découvrant sa sexualité. L’Espagne est alors le premier pays à mettre en scène un personnage central qui ne correspond pas à la version originale. S’ajoute à cela une quatrième saison totalement différente se concentrant sur deux personnages à la fois, la plateforme espagnole a également annoncé une cinquième saison à venir. L’Espagne déroge alors totalement au concept tout en respectant sa ligne directrice.

Des Pays- Bas à la Belgique

Le nord de l’Europe connaît également ses adaptations, dont une version Belge, et plus précisément flamande ! Les personnages s’y expriment entièrement en flamand, une manière de faire valoir cet aspect culturel de la Belgique , souvent oublié par le reste de l’Europe. La série est renommée « WtFock », et reprend fidèlement le concept original. Elle présente pour l’instant 3 saisons, et devrait en adapter une quatrième, la date reste encore à connaître. C’est pr ès d’Amsterdam que nous retrouvons les personnages de Skam NL (Netherlands) plus précisément dans la commune d’Utrecht. L’adaptation néerlandaise nous laisse découvrir les paysages des Pays-Bas, mais aussi des personnages à la fibre artistique, notamment dans la saison 1 avec le personnage de Noah. La reprise y est également fidèle et authentique, cependant elle n’atteint pas les chiffres attendus aux Pays-Bas et menace de s’interrompre après deux saisons seulement. La série connaissant un fort succès au-delà des frontières néerlandaises,

Des maladresses à la française…

La France est l’un des premier s pays à se prêter au jeu, puisqu’une version française est déjà prévue en décembre 2018, co-produit par France Télévision et la RTBF (Radio Télévision Belge et française). L’adaptation française connaît un succès fulgurant, et ce malgré les maladresses qu’elle présente. En effet, les premières saisons reprennent le concept norvégien de manière fidèle, et l’on peut suivre les aventures d’Emma et Manon, reprenant respectivement les rôles d’Eva et Noora dans la version originale. L’intrigue se déroule dans un lycée de Paris,  la France est alors le seule pays (avec la Belgique) où il est interdit de porter son voile dans une enceinte scolaire, là où toutes les autres adaptations d’Europe mais aussi américaine, laisse leur personnage arborer son voile en toute liberté. C’est dans la saison 4 que le bât blesse, en effet, ce quatrième volet censé dénoncer le racisme et l’islamophobie que connaissent de nombreux lycéens à travers la France, présente un amalgame flagrant entre origines maghrébines et Islam. Les codes de la religion musulmane n’y sont pas toujours respectés, notamment vis- à-vis de la prière, démontrant un manque de recherche et d’intérêt de la part de la production. Sans compter certains clichés, qui présentent le personnage d’Imane, vivant en banlieue, et passant son temps libre dans les bars à thé… malgré ces maladresses la série connaît un tel succès qu’elle est reconduite pour une cinquième saison, totalement inédite puisque la version originale n’en compte que 4. La cinquième saison est centrée sur le personnage d’Arthur qui fait face à une surdité soudaine. France télévision va plus loin et annonce également une saison 6 pour l’année 2020. C’est donc un succès marquant pour l’adaptation française…

Le phénomène Skam contamine l’Europe, pour le meilleur et pour  le pire,  une chose est sûre, c’est un bon début pour tendre vers une culture européenne, culture qui aurait pour mot d’ordre : la tolérance.

 

Farah Ziane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *