Quelle liste pour les élections européennes ?

Retour en arrière de vingt ans. Comme tous les Européens, les Français iront voter aux élections européennes en mai prochain. Si jusqu’à présent le pays était découpé en 8 circonscriptions régionales (Ouest, Est, Ile-de-France, Outre-mer…), le gouvernement a décidé de revenir à la liste unique en janvier 2018. Quels sont les changements à prévoir ? Voix d’Europe vous éclaire. Un article de Natacha Da Rocha, Chloé Lourenço et Wassila Zouag.

Retour en arrière de 20 ans

Vingt ans tout juste après la mise en place du système par circonscription régionale, l’exécutif français a annoncé en janvier 2018 le retour à une circonscription unique, et par conséquent, à une liste électorale unique. Jugé illisible, flou, trop compliqué, les électeurs auront désormais le choix entre les mêmes candidats, sur l’ensemble du territoire. Le mode scrutin européen fonctionnera désormais comme n’importe quelle élection française : une liste, une tête de liste, identique partout en France.

Pourquoi ce changement ? Emmanuel Macron, pro-européen notoire, souhaite impliquer beaucoup plus les Français dans les Affaires européennes. Revenir à une liste unique est le point de départ. L’idée ? Avec une liste nationale, on aura un débat national.

En 2014, ce retour en arrière avait été mis en avant par le gouvernement d’alors, mais il avait été rapidement abandonné, de peur que cela ne porte sur le bilan – déjà peu brillant – de François Hollande.

Et c’est bien là qu’est le cœur du problème. Le risque principal pour le gouvernement d’Emmanuel Macron, c’est que les Français se déplacent aux urnes davantage pour juger les deux ans de sa présidence que pour élire réellement leurs eurodéputés. Les élections européennes, les premières élections intermédiaires de ce quinquennat, s’annoncent donc comme un référendum « pour » ou « contre » Macron et un vrai test pour lui.

En janvier 2018, lorsque la mesure a été décidée, le mouvement des Gilets Jaunes ne pointait pas le bout de son nez. C’est pourquoi les détracteurs de la liste unique craignent une élection « de partis » franco-française.

Un scrutin plus lisible ?

Au sommet de l’État, on rappelle que le découpage en circonscription devait rapprocher les citoyens de leurs eurodéputés et permettre à chacun de mieux les connaître. Or, vingt ans après la mise en place de ce système, cela n’a pas vraiment fonctionné. Qui, en France, est capable de citer ne serait-ce qu’un nom parmi les députés élus de leurs circonscription ? Peu, en vérité.

Toutefois, revenir à la liste unique changera-t-il quelque chose à ce problème ? Rien n’est moins sûr. Effectivement, la France n’a pas une tradition de carrière politique européenne. Avec l’obligation du non-cumul des mandats, il est à craindre que les candidats présentés soient de parfaits inconnus pour les électeurs. Seront-ils alors véritablement plus proches de leurs électeurs qu’ils ne le sont actuellement ?

Espérons seulement que le retour à la liste unique rende plus lisible le mode de scrutin des européennes et encourage les Français à aller voter. Les dernières élections en 2014 avaient peu mobilisé : seulement 42,43% des électeurs s’étaient déplacés.

Et les listes transnationales ?

Avec le Brexit, prévu le 29 mars prochain, le Royaume-Uni laisse 73 sièges de députés européens vacants. Le débat sur la création de listes transnationales s’est alors reposé.

« L’idée de listes transnationales n’est pas nouvelle. Elle est apparue après l’adoption de l’Acte unique, en 1986, et de nouveau avec l’adoption du Traité de Maastricht, en 1992. Cette évolution majeure de la construction européenne apporte une plus grande intégration politique » souligne Toute l’Europe. A cette époque, les listes transnationales sont alors poussées en avant par les courants fédéralistes.

En 2017, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a proposé la mise en place des listes transnationales pour le scrutin 2019, mais le Parlement européen a refusé d’entériner ce changement.

Voix d’Europe suivra avec attention le déroulement de la campagne et des élections européennes de 2019.

Multiple

Toute l'équipe du journal d'Eurosorbonne se réunit pour vous proposer des articles de fond vraiment exhaustifs.

Une pensée sur “Quelle liste pour les élections européennes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *