Les actualités du mois : mars 2022

Par Laura De Almeida

 

Semaine du 28 février au 6 mars

Censure de Sputnik et de Russia Today : l’Europe va-t-elle trop loin ?

 

L’Union Européenne a adopté une directive visant à interdire temporairement RT et Sputnik d’accès à toute plateforme de diffusion. Cela inclut le câble, les décodeurs,  mais également certains réseaux sociaux sur lesquels ces médias s’étaient retranchés après l’annonce des intentions d’Ursula von der Leyen de bloquer ces “outils de propagande du régime russe” le 27 février dernier. L’agence de presse russe Tass a également été suspendue de l’alliance européenne des agences de presse.

 

 

L’Ukraine au centre de l’attention lors du 9e sommet européen des régions et des villes

Ce grand événement ayant pour but d’inclure davantage les collectivités dans les politiques européennes a totalement changé de programme à cause de l’invasion de l’Ukraine, considérée comme une menace directe aux portes de l’Union européenne. La dépendance financière, énergétique et militaire de l’Union européenne vis-à-vis de la Russie ont été abordées de nombreuses fois également. Le sujet de la cohésion territoriale a été central certes, mais davantage orienté vers la coopération transfrontalière dans un souci d’intégrer l’Ukraine au débat.

 

L’Ukraine et la Russie ont négocié cette semaine l’instauration de couloirs humanitaires 

Le jeudi 3 mars, la Russie et l’Ukraine ont convenu d’instaurer des « couloirs humanitaires » permettant aux populations civiles de fuir les bombardements. En effet, beaucoup de villes sont encerclées par les combattants, et il est impossible pour la population civile de fuir à l’Ouest. Selon la délégation ukrainienne, il serait possible d’obtenir un cessez-le-feu lors de l’évacuation, tandis que la délégation russe a salué le « progrès significatif » dans les négociations. D’autre part, plusieurs dirigeants européens affirment dans leurs dernières déclarations être prêts à accueillir les réfugiés ukrainiens. Des fonds seront débloqués pour soutenir financièrement les pays les plus impactés comme la Pologne.

 

Conflit Russie-Ukraine : vers la constitution d’une Europe de la défense ?

Dès les premiers pas russes en territoire adverse, une première vague de sanctions européennes s’est abattue sur le Kremlin et les oligarques le soutenant. Depuis, c’est un véritable raz-de-marée punitif qui sévit sur la terre rouge. Exclusion du système SWIFT, gel d’avoirs, fermeture de l’espace aérien européen aux engins russes… Les mesures décidées par les pays européens sont désormais presque toutes entrées en application. Parallèlement à ces actions court-termistes, la guerre russo-ukrainienne génère également des effets qui impacteront l’Europe sur des durées très étendues. En effet, la question du réveil de l’Europe de la défense par Vladimir Poutine se pose aujourd’hui dans la tête de nombreux analystes géopolitiques.

Que s’est-il passé cette semaine ? (du 28 février au 6 mars 2022)

 

Semaine du 7 au 13 mars 

Où en est l’égalité salariale entre hommes et femmes ?

Le 8 mars, qui est tombé un mardi cette année, était la journée des droits des femmes. Et, coïncidence ou non, le ministère du Travail a publié lundi 7 mars la quatrième édition annuelle de l’index de l’égalité professionnelle. Cet index mesure en fait l’égalité salariale dans les entreprises d’au moins 50 salariés.  Il s’est avéré que la note moyenne des entreprises a augmenté de seulement un point sur 100, c’est-à-dire qu’elle est passée de 85 points sur 100 en 2020 à 86 sur 100 en 2021. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a affirmé que les entreprises de plus de 50 salariés qui ne sont pas parvenues à atteindre les 75 points attendus durant 3 années consécutives, recevront des sanctions financières, et ce, pour la première fois.

 

Tentative de meurtre d’Yvan Colonna en prison : la révolte des corses

Les corses dénoncent un “État français assassin” en écrivant sur leurs banderoles “Per Yvan, Statu francesu assassinu” : “Pour Yvan, État français assassin”. Yvan Colonna a été condamné en 1998, à la perpétuité pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en 1998.  Aujourd’hui, ce dernier est dans le coma des suites d’une agression datant du 2 mars dans sa prison par un codétenu emprisonné pour terrorisme. Ces manifestations ont pris de l’ampleur dans l’île à l’appel d’étudiants, de lycéens, d’organisations nationalistes ou de syndicats, ils dénoncent l’inaction de la part de l’Etat français.

 

Sommet de Versailles : que prévoit l’Europe face à la menace Vladimir Poutine ?

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne (PFUE), les chefs d’États des 27 se sont réunis, en compagnie d’Ursula Von der Leyen (Présidente de la Commission européenne) et Charles Michel (Président du Conseil Européen) dans l’objectif de montrer le soutien de l’UE à l’Ukraine et de réaffirmer l’unité européenne dans ce contexte de guerre en Europe. Le second objectif était de réduire les dépenses stratégiques de l’Union (énergie fossile, gestion du stockage de gaz, matières premières, numérique contre toute cyberattaque…) et de réfléchir à des solutions pour améliorer la défense européenne.

 

Moment de répit pour Boris Johnson : le scandale « partygate » aux oubliettes ? 

Alors que le Premier ministre britannique était empêtré dans un scandale ayant presque signé sa mort politique, Boris Johnson a su saisir sa chance de redorer son image en montrant son implication dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine. Qualifiée de « cadeau des dieux » par le journal Courrier International, cette crise européenne lui a permis de renouer avec le peuple britannique. Très impliqué dans le conflit, le Premier ministre a réagi, dès le début des hostilités, en envoyant des armes à l’Ukraine et en maintenant une relation directe avec le Président Ukrainien, Volodymyr Zelensky.

 

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (07/03-13/03)

 

Semaine du 14 au 20 mars 

Taxe carbone aux frontières de l’UE : nouvel accord vers la décarbonisation

Le texte a été approuvé ce mardi 15 mars. Il reprend les mesures proposées par la Commission, la mise en place sera progressive entre 2023 et 2025. Toutefois, les 27 États membres ne sont pas d’accord quant-à la suppression des quotas d’émission gratuits pour les industriels européens pour rester compétitif face aux pays tiers. En tête de liste qui refuse cette suppression se trouve la Pologne, grande émettrice de CO2, qui attend de voir l’efficacité de cette mesure avant de la voir appliquée aux pays membres. D’autant plus qu’avec le conflit ukrainien, le secteur énergétique est déjà assez touché.

 

Ukraine, Géorgie et Moldavie : une adhésion proche ?

En l’espace de quatre jours, trois ex-républiques soviétiques ont fait une demande officielle à l’entrée dans l’Union européenne. Il s’agit de l’Ukraine, de la Moldavie et de la Géorgie. Ces demandes font suite à l’invasion russe en Ukraine. Rapidement, le 7 mars, les 27 ministres des Affaires étrangères se sont réunis pour examiner ces demandes d’adhésion. En même temps, les ambassadeurs des États membres pour l’UE se sont accordés sur le lancement du processus officiel et la date du débat sur l’adhésion (lors du sommet de Versailles). De son côté, le Parlement a accordé à l’Ukraine son statut de candidat et continue d’aider à son intégration dans le marché unique.

 

Guerre en Ukraine : le risque d’une crise alimentaire mondiale

Lundi dernier, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a exprimé ses craintes quant-à la question alimentaire autour de l’Ukraine : “La guerre en Ukraine pourrait entraîner un ouragan de famine“. En effet, l’Ukraine est un grand producteur de blé, le pays est considéré comme le “grenier de l’Europe”. Le sud-ouest de la Russie également, mais avec la guerre, aucun accord ne serait possible avec ce pays. À elles deux, elles représentent 15% du blé mondial. Sébastien Abis, chercheur à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), souligne également qu’en plus du blé, la Russie et l’Ukraine produisent 80% de l’huile de tournesol mondiale et l’Ukraine est la quatrième productrice mondiale de blé. À cause de la guerre, plus aucun navire commercial ne quitte les ports ukrainiens, coupés du monde par les Russes.

 

Réseau électrique européen : le raccordement en urgence de l’Ukraine

Ce mercredi, la ministre française de la transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé dans la cadre de la présidence française du Conseil de l’UE que le réseau électrique ukrainien a enfin été relié au système européen. L’Ukraine fait désormais partie de l’Union énergétique européenne. Il s’agissait d’un projet déjà amorcé en 2017, qui a été précipité à cause de la guerre. La Moldavie a également été inclus par la même occasion.

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (14/03-20/03)

 

Semaine du 21 au 27 mars 

Dans l’ombre de l’actualité internationale, le retour du Covid…

Depuis la mi-mars, la France fait face à une nouvelle augmentation drastique des cas de Covid avec un pic à 180 000 nouveaux cas positifs le mardi 22 mars. L’Institut Pasteur prévoit que cette hausse des contaminations se poursuive jusqu’à la fin du mois de mars voire début avril. Ce retour du Covid est lié selon l’OMS et selon le Conseil scientifique à la levée brutale des restrictions sanitaires ainsi qu’à la propagation du sous variant d’Omicron : le variant BA2, désormais majoritaire.

 

Guerre en Ukraine : Quelles conséquences pour l’Europe de l’Est ?

L’escalade à la violence continue en Ukraine, où la Russie a notamment été accusée par les autorités d’utiliser des bombes au phosphore à Irpin, conçues pour s’enflammer au contact de l’air et interdites par le droit international. Cette semaine, l’OTAN s’est aussi engagée à fournir à l’Ukraine des protections contre les armes chimiques, sous-entendant que la Russie serait capable d’en utiliser, inquiétant les voisins de l’Ukraine également. En plus des difficultés en Ukraine, la Pologne et la Moldavie sont fortement touchées par l’explosion du prix de l’immobilier et du gaz, ainsi que des flux humains en provenance de l’Ukraine.

 

Pôles : L’insoutenable chaleur (-11.5°C)

 

Les températures record enregistrées à la mi-mars alertent sur la situation des pôles. En Antarctique les températures enregistrées (-11.5°C) dépassent  de plus de 40°C le normales de saison ; en Arctique, les températures sont 30°C au-dessus desdites normales. De telles températures ont été atteintes en raison de conditions climatologiques très défavorables mais la montée du niveau de la mer que la fonte des glaces pourrait entraîner aurait des conséquences  dramatiques partout dans le monde. Parallèlement à cette situation, une marche pour le climat a réuni des citoyens du monde entier ce vendredi 25 mars. 31 personnalités se sont mobilisés pour signer une tribune pour se joindre à la jeunesse et réclamer des actions pour sauver la planète.

 

 

Crise alimentaire mondiale : Les objectifs du Pacte vert compromis

En contexte de révision d’une Politique agricole commune pour 2023 plus respectueuse de l’environnement, la Commission européenne a présenté ses propositions pour lutter contre l’insécurité alimentaire ce mercredi, allant contre ses objectifs initiaux. Le Commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wojciechowski a annoncé l’augmentation de la surface de production en Europe,  permettant l’utilisation de 4 millions d’hectares de zones écologiques et de jachères mises de côté. En effet, la Commission s’est fixé le rôle d’exportatrice mondiale, notamment vers les missions humanitaires en Afrique.

Que s’est-il passé cette semaine ? (du 21 mars au 27 mars 2022)

4 commentaires sur “Les actualités du mois : mars 2022”

  1. А вот, собственно что говорил Бенджамин Франклин: “Разбойник с большой дороги, участвует ли он в шайке или грабит в одиночку, равно остается грабителем; и нация, затевающая неправедную войну, есть не что иное, как большая шайка грабителей”. Нонче уже все зрелые граждане разгадали, что в свою очередь российская империя напала на Украину не справедливо.

  2. Лауреат Нобелевской премии Роллан Ромен говорил: “К войне, как к крайнему средству прибегают лишь государства-банкроты. Война — последний козырь проигравшегося и отчаявшегося игрока, отвратительная спекуляция мошенников и аферистов”…

  3. Вот как раз собственно что говорил философ Вольтер: “Война неизбежно истощает государственную казну. Разве взятое у побежденных наполнило бы ее? Начиная с древних римлян, я не знаю ни одного народа, который обогатился бы вследствие победы”. Российские все люди стали уразумевать, что в свою очередь их дурачили. Эта война, сынициированная властью российской федерации против Украинского государства не только лишь несправедливая, но и дополнительно разорительная для своей экономики.

Laisser un commentaire