Les actualités du mois – janvier 2024

Semaine du 1er au 7 janvier :

Attaques pirates en mer Rouge : le commerce maritime international perturbé

En décembre 2023, les Houthis, membres d’une organisation politique et religieuse armée fondée par Hussein Badreddine al-Houthi et ses frères, lancent des attaques au drone et roquettes sur des navires commerciaux internationaux en mer Rouge. L’organisation, qui voit le jour en tant que groupe armé depuis 2004, est principalement active au Yémen, mais aussi en Arabie Saoudite et en Israël. les attaques forcent donc les navires à prendre un détour alternatif par le cap de Bonne-Espérance, prenant plusieurs jours voire semaines de plus, ce qui menace le marché d’une hausse de coûts et de retards conséquents. L’impact sur l’environnement de ces trajets bien plus longs est également important.

Décès de Jacques Delors, figure de la construction européenne

Jacques Delors, figure emblématique de la scène politique française et européenne, est décédé le 2 décembre à l’âge de 98 ans. Incarnant une vision novatrice de l’intégration européenne, Jacques Delors a marqué l’histoire contemporaine en tant que ministre de l’Économie et des Finances en France avant de devenir un éminent Président de la Commission européenne de 1985 à 1995.  Sa pensée progressiste et sa capacité à forger des compromis ont joué un rôle essentiel dans la construction et le renforcement du projet européen, marquant ainsi l’histoire politique du continent.

Présidence de l’Union Européenne: la Belgique succède à l’Espagne

Le 31 décembre marque la fin du mandat de l’Espagne qui présidait le conseil de l’Union Européenne depuis le 1er juillet 2023. La présence de Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol réélu en 2023, à Kiev en soutien à l’Ukraine au nom de tous les pays membres a marqué le début de ce mandat. Ce dernier s’est achevé par un accord visant à entamer les négociations concernant l’adhésion de l’Ukraine et de la Moldavie à l’Union européenne. Depuis le 1er janvier 2024 la Belgique lui a donc succédé à la présidence tournante du conseil de l’UE. « Protéger les citoyens, renforcer l’économie, prévoir l’avenir de l’Europe », c’est ainsi que le premier ministre belge Alexander De Croo résume ses objectifs pour les six mois à venir. 

La Bulgarie et la Roumanie intégreront partiellement l’espace Schengen le 31 mars prochain

Dans la nuit du 30 au 31 décembre, les membres de l’Union européenne se sont accordés sur l’intégration partielle de la Bulgarie et de la Roumanie à l’espace Schengen. Cet espace de libre circulation des biens et des personnes a été créé en 1985 et comprend déjà 23 des 27 États membres ainsi que la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein. Roberta Metsola, présidente maltaise du Parlement européen, affirme sur X que « Cette décision était attendue depuis longtemps. Elle rend notre Union plus forte et nos citoyens plus en sécurité. L’Europe s’unit. ». Franceinfo rapporte que selon la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, « Aujourd’hui marque un moment historique pour la Bulgarie et la Roumanie, et un jour de grande fierté pour les citoyens bulgares et roumains ». 

Semaine du 8 au 14 janvier :

Commission européenne : Une subvention pour une entreprise d’énergie verte

Après hésitation, la Commission européenne donne son accord pour que l’Allemagne reçoive une subvention pour financer une usine de batteries pour véhicules électriques. L’entreprise suédoise Northvolt pourra ouvrir une usine au nord-est de l’Allemagne à Heide au Schleswig-Holstein avec l’aide de la subvention de 902 millions d’euros. Le projet est censé commencer en 2026 pour que l’usine puisse fabriquer entre 800.000 et 1 million de batteries par an à partir de 2029. Cette subvention a été accordée pour éviter que les industriels quittent l’Europe pour s’installer dans d’autres continents.

Remise en question de l’appareil juridique en Pologne

En Pologne, le mardi 9 janvier, deux politiciens du parti conservateur Droit et justice (PiS) ont été arrêtés. Il s’agit de l’ancien ministre de l’intérieur Mariusz Kamiński et son vice-ministre de l’intérieur Maciej Wąsik. Le président actuel Andrzej Duda les a accueillis au palais présidentiel pendant la journée et ils n’ont été arrêtés que lorsque le président s’est absenté. Le 20 décembre, Mariusz Kamiński et Maciej Wąsik ont été condamnés à deux ans de prison ferme. En 2007, les deux politiciens auraient abusé de leurs positions dirigeantes au bureau central anticorruption. Les deux politiciens auraient séduit l’ancien ministre de l’agriculture Andrzej Lepper à la corruption. Le climat politique Polonais étant actuellement tendu, l’accord budgétaire devant être trouvé avant le 29 janvier 2024 risque d’être retardé. Si cela se produisait, la chambre basse pourrait être dissoute.

Les clivages au sein de l’UE exposés par la comparution d’Israël devant la CIJ

Le 12 janvier, la Cour internationale de justice (CIJ) s’est trouvée au cœur d’une affaire complexe alors qu’Israël est confronté à des allégations de génocide émanant de l’Afrique du Sud. Ce dossier met en évidence les divisions au sein de l’Union européenne (UE), non seulement face à la légitimité de l’accusation, mais aussi quant à la réponse à apporter à ce conflit vieux de plusieurs décennies. Israël, pour la première fois, doit défendre ses actions à Gaza devant un tribunal international. L’Afrique du Sud accuse l’État hébreu de violer la Convention de 1948 sur le génocide, faisant du siège de Gaza une forme de génocide. Cette démarche symbolique soulève des enjeux historiques, Israël ayant été créé en grande partie pour assurer la sécurité des survivants de l’Holocauste. Au cœur de cette affaire, l’UE affiche des divergences notables. Bien que la Commission européenne soutienne en général la CIJ, elle reste prudente et s’abstient de prendre position sur l’accusation de génocide contre Israël. 

La Lituanie commémore le 33e anniversaire de la répression soviétique : Un renforcement du sentiment national malgré les épreuves

Ce 13 janvier, la Lituanie commémore le 33e anniversaire de l’échec de la répression soviétique. Un épisode marqué par la tentative de renversement de l’URSS à l’encontre du jeune État lithuanien.  Cet acte brutal, survenu en janvier 1991, avait entraîné la perte de 15 vies humaines. Aujourd’hui, alors que la guerre en Ukraine continue de faire rage, la mémoire de ces événements historiques reste vive dans l’esprit des Lituaniens. Le contexte de ces tragiques événements remonte à mars 1990, lorsque la Lituanie a déclaré son indépendance, bien que cette proclamation n’ait pas été reconnue par Moscou ni par la plupart des autres nations. Les tensions ont atteint leur paroxysme le 7 janvier 1991, lorsque le gouvernement lituanien a décidé de libéraliser les prix, provoquant ainsi des manifestations antigouvernementales organisées par des forces pro-soviétiques.

 

Semaine du 15 au 21 janvier :

La démission anticipée de Charles Michel président du Conseil européen et Premier ministre belge

Le 6 janvier, Charles Michel annonçait qu’il quitterait ses fonctions au plus tard le 16 juillet prochain, soit presque 5 mois avant la fin de son mandat, en perspective du résultat des élections européennes du 6 et 7 juin prochains. Cette annonce intervient 24h avant l’annonce du Mouvement réformateur – parti libéral belge – lui permettant de se présenter en tête de liste. Il présente ce choix comme un « exemple » et « une prise de risque personnelle », ajoutant qu’il en avait informé d’autres représentants dont « la plupart avait réagi positivement ». 

Point sur la Super ligue 1 mois après la remise en cause de l’UEFA et de FIFA par la CJUE

C’est un grand jour aujourd’hui. Le football est aujourd’hui libéré […]. La CJUE a mis fin à 69 ans de monopole de l’UEFA.Il y a un mois jour pour jour, le 21 décembre dernier la CJUE (Cour de justice de l’Union européenne), rendait un rapport sur le projet de Super Ligue, dénonçant des abus de positions dominantes de l’UEFA (Union des associations européennes de football) et de son équivalent international, la FIFA. Ces deux organisations jouissaient d’un monopole incontesté sur la scène footballistique européenne, remis en cause depuis peu par le projet de « Super Ligue ».

Une directive européenne contre l’écoblanchiment et les mentions environnementales trompeuses

Une directive européenne freinant l’écoblanchiment, ou “greenwashing”, et les mentions environnementales trompeuses a été adoptée par le Parlement le 17 janvier. Elle a obtenu une large majorité de voix, à 593 votes favorables contre 21 votes défavorables, et 14 abstentions. Cette directive a été approuvée notamment par des députés d’extrême gauche et d’extrême droite, selon Biljana Borzan, qui a présenté la conférence de presse du Parlement. Ce consensus rassure une Union européenne en proie aux clivages identitaires. En effet, cette directive répond aux attentes des individus et des Etats membres qui souhaitent protéger l’environnement, tout en limitant les coûts. Ainsi l’objectif affiché est de mieux informer les personnes afin qu’elles puissent faire des choix de consommation plus raisonnés et durables. 

Menaces de la liberté d’expression en Ukraine

Le 14 janvier, des hommes en tenue militaire se sont rendus à la résidence personnelle de Yuri Nikolov. Le rédacteur en chef du magazine Nashi Groshi avait révélé une affaire de contrats alimentaires entre le ministère de la défense et des , qui avaient participé au limogeage du ministre de la défense Oleksii Reznikov le 3 septembre 2023. Absent au moment des faits, Yuri Nikolov a retrouvé à son retour des feuilles l’accusant d’être un  “provocateur”, une “pute du Kremlin”,  ou encore un “déserteur”. Deux jours plus tard, une chaîne anonyme sur Telegram a diffusé une vidéo montrant des journalistes de Bihus.Info consommer de la drogue pour le Nouvel An. Des bribes de conservation téléphoniques ont également été publiées. Cela peut être la preuve que le personnel du média d’information était sur écoute depuis plusieurs mois.

 

Semaine du 22 au 28 janvier :

« Alliance des ports »: coopération des 27 face à l’ampleur du trafic de drogue en Europe

Ce mercredi 24 janvier l’Union européenne a lancé dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue une « Alliance des ports » visant à harmoniser les mesures prises. Une feuille de route concernant les mesures et les moyens à mettre en place avait déjà été annoncée par la Commission européenne en octobre dernier. Cette mesure prise par la Commission en accord avec la présidence belge répond à un constat : les ports européens sont devenus des plaques tournantes du trafic de drogue. Un rapport paru en juin dernier avait fait état de l’importance majeure prise par ce trafic en Europe. L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies rapportait que les addictions entraînées par la prise de stupéfiants continuent de progresser sur le continent. 

Solution à deux États: l’UE échoue à convaincre Israël

Israël rejette une « feuille de route vers la paix » au Proche-Orient proposée ce lundi par l’Union européenne. Les 27 ministres des Affaires étrangères réunis ce lundi à Bruxelles n’ont pas été en mesure de convaincre leur homologue israélien Israël Katz. Les 27 États ont finalement réussi à s’accorder sur le mode de règlement du conflit à mettre en œuvre. Rédigé par Sven Koopmans, envoyé spécial de l’UE au Proche-Orient, ce plan tente d’esquisser une « approche globale ». L’étape clé serait la mise en place d’une solution à deux états, soutenue par l’Europe depuis 1980. Le Grand Continent cite également l’organisation d’une conférence internationale, une « conférence préparatoire de paix » réunissant les différents acteurs du processus ainsi que la « tenue, en parallèle, de réunions bilatérales avec toutes les parties ».

Loi « immigration » : de larges censures par le conseil constitutionnel

Jeudi 25 janvier 2024, le Conseil constitutionnel a rendu sa décision, en censurant largement la loi immigration. 32 articles sur les 86 adoptés par le Parlement ont été considérés comme n’ayant pas de lien suffisant avec le texte, ou inconstitutionnels. Sont principalement concernées les modifications de durcissement du texte de loi : la question de quota migratoire, l’accès aux prestations sociales, les conditions du regroupement familial, le statut des étudiants étrangers… Les opposants à la loi immigration (groupes politiques de gauche, syndicats et associations) se réjouissent à moitié de cette décision, tandis que la droite s’insurge.

La colère des agriculteurs prend de l’ampleur en Europe

La colère des agriculteurs continue de grandir en France et en Europe. A l’origine du mouvement, Le Figaro établit une liste de 10 revendications majeures par les agriculteurs français. Ce mercredi 24 janvier 2024, des milliers d’agriculteurs continuent ainsi de se mobiliser en France, mais aussi partout en Europe : en Allemagne, aux Pays-Bas, en Roumanie, en Pologne, ou encore en Espagne. Routes bloquées par des tracteurs, fumiers et déchets agricoles déposés devant des bâtiments publics, les actions des agriculteurs se poursuivent. En France, le Premier ministre Gabriel Attal a fait une série d’annonces ce 26 janvier en réponse à cette colère des agriculteurs. En Europe, la Commission européenne a lancé ce jeudi 25 janvier une « vaste consultation stratégique sur l’avenir de l’agriculture dans l’UE ».

Articles recommandés