Les actualités du mois : novembre 2021

Par Laura De Almeida

Actualités du 8 au 13 novembre

Google condamné à payer 2,4 milliards d’euros par l’UE pour pratique anticoncurrentielle

La firme américaine avait été condamnée pour sa stratégie anticoncurrentielle sur le marché des comparateurs de prix, en 2017, mais avait fait appel, devant la deuxième plus haute juridiction de l’Union européenne, le tribunal de première instance (TPI). Le tribunal européen l’a condamné ce mercredi 10 novembre à 2,4 milliards d’euros d’amende. Ce dossier est l’un des trois gros contentieux ouverts par Bruxelles à l’encontre du leader mondial, Google.

 

Inflation : inquiétude des Européens qui peinent à trouver une réponse coordonnée

Sur un an, l’inflation a grimpé dans la zone euro de 4,1 % en octobre après une progression de 3,4 % en septembre. Certains s’inquiètent car la hausse généralisée des prix pourrait altérer la reprise après des longs mois de crise sanitaire. D’autres débattent au sujet de la politique monétaire qui devrait être mise en place pour lutter contre l’inflation.

 

Migrants : l’arme de déstabilisation de la Biélorussie contre l’Union Européenne

À la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, se déroule depuis plusieurs semaines une crise migratoire et humanitaire qui se transforme en conflit géopolitique. En effet, des vols remplis d’exilés, venant de Beyrouth ou Damas et qui atterrissent à Minsk sont orchestrés par la Biélorussie. Les sanctions individuelles de l’UE contre des responsables du régime biélorusse visent actuellement 166 personnes, dont le président et deux de ses fils. Mais cette crise révèle le point faible de l’Europe : le manque d’une politique commune de prise en charge de l’asile.

 

Gaz russe : bataille entre Minsk et l’Union Européenne

L’Union Européenne est actuellement en train de réfléchir à de nouvelles sanctions imposées contre la Biélorussie à cause du problème des migrants. Face à cela, le dirigeant Loukachenko menace de couper les arrivées de gaz venant de Russie qui traverse son territoire par le gazoduc Yamal-Europe. Le Président Poutine, de son côté, appelle l’Union Européenne à renouer le dialogue avec la Biélorussie.

 

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (du 8 au 13 novembre 2021)

 

Actualités du 14 au 21 novembre

Migrants aux portes de la Pologne : l’Union Européenne sanctionne à nouveau la Biélorussie

Une “crise fabriquée de toutes pièces” par la Biélorussie se déroule depuis plusieurs semaines aux frontières entre la Lituanie et la Pologne. Les sanctions sont sans appel : le champ est élargi à toute personne ou organisme en lien avec la mise en place des vols de migrants à destination de la Biélorussie, qui se voient alors interdits d’entrer dans l’Union Européenne. L’UE annonce également sa volonté de collaborer avec les Nations Unies pour apporter une aide humanitaire aux migrants.

Du confinement aux manifestations : les raisons des fractures sociales en Autriche

Ce samedi, 35 000 autrichiens sont sortis dans les rues de Vienne pour manifester, selon les forces de l’ordre. Durant ces événements organisées par le parti d’extrême-droite autrichien FPO, certains citoyens dénoncent une « dictature », une « division profonde de la société ». En effet, le chef du gouvernement actuel Alexander Schallenberg a annoncé ce vendredi un confinement national de 20 jours, à partir du 22 novembre

 

Climat, COP 26 : bad buzz sur Twitter pour Ursula von der Leyen

Le 21 juin dernier, la Présidente de la Commission Européenne s’est rendue de Vienne à Bratislava à bord de son jet privé, pour un trajet de seulement 80 km par la route. La Commission se justifie par une question logistique mais également de risques face à l’épidémie de la Covid-19. La rédaction du Telegraph a donc révélé que la présidente de la Commission a utilisé des jets privés pour 18 de ses 34 voyages officiels. Parmi ces voyages on retrouve à deux reprises le trajet Bruxelles/Strasbourg dont la durée est d’environ une trentaine de minutes.

L’Union européenne annonce son nouveau cadre stratégique de défense

Josep Borrell, le Haut représentant de l’Union européenne, a exposé lundi les nouvelles orientations stratégiques de la politique de sécurité et de défense commune auprès des ministres des Affaires étrangères des vingt-sept. Plusieurs problèmes ont surgit : l’Allemagne est très réticente à envoyer des hommes armés sur le terrain et il y a une difficile entente sur la production commune d’armements. Enfin, des États-membres de l’Union européenne comptent plutôt sur l’OTAN que sur une réelle autonomie européenne pour sa propre défense.

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (du 15 au 21 novembre 2021)

 

Actualités du 22 au 28 novembre 


Magdalena Andersson, première femme à devenir première ministre de Suède… qui n’est restée que 8 heures au pouvoir 

L’économiste et femme politique suédoise Magdalena Andersson a seulement pu passer huit heures à la tête du gouvernement. En effet, après son élection par le Parlement, la première ministre a dû démissionner en raison d’un manque de soutien de ses alliés écologistes et à cause de la mise en minorité de son budget. La dirigeante social-démocrate a affirmé qu’elle ne « voulait pas diriger un gouvernement dont la légitimité était remise en cause » lors d’une conférence de presse.

Une relation bilatérale renforcée entre la France et l’Italie 

Vendredi 26 novembre dernier, les deux pays ont signé un « traité pour une coopération bilatérale renforcée » afin de consolider une relation quelque peu éprouvée ces dernières années. Le chef de l’Etat français, ainsi que le premier ministre italien Mario Draghi et le président Sergio Mattarella ont signé ce “Traité du Quirinal”. Il prévoit une coopération renforcée quant à la diplomatie, la défense, la transition environnementale et numérique, la culture et l’éducation et bien sûr la coopération économique et industrielle.

L’Europe face au naufrage des migrants 

Le mercredi 24 novembre, 27 migrants ont trouvé la mort au large de Calais alors qu’ils tentaient de rejoindre le Royaume-Uni en traversant la Manche. Annoncé en fin de soirée par le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin a déclaré que “quatre passeurs” avaient d’ores et déjà été arrêtés, en précisant que deux d’entre eux étaient « en décision de déferrement devant le tribunal ». Ce tragique évènement s’inscrit dans l’escalade de la hausse des tentatives de traversée de la Manche, comme en témoigne le secours de 243 migrants samedi dernier dans la même zone.

Réforme de la politique agricole commune : à quoi s’attendre ?

Le Parlement européen a adopté mardi une réforme de la politique agricole commune (PAC), prévue pour entrer en vigueur en 2023. La nouvelle PAC vise à mieux prendre en compte la lutte contre le réchauffement climatique. La PAC va être réformée  avec 3 points principaux d’après la Commission Européenne qui sont : la mise en place de plans stratégiques nationaux, une agriculture plus verte et une rémunération jugée plus juste pour les agriculteurs.

 

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (du 22 au 28 novembre 2021)

Laisser un commentaire