Les actualités du mois : octobre 2022

Semaine du  3/10 au 9/10

Crise énergétique en Europe : l’inquiétude s’amplifie

Le gouvernement français a annoncé ce jeudi 6 octobre le plan de sobriété énergétique à suivre cet hiver. L’objectif de ces mesures serait de faire baisser en 2 ans la consommation totale d’énergie de 10% en France, par rapport à celle de 2019. Diminuer la consommation permettrait à terme de ne pas se retrouver en pénurie de gaz et d’électricité durant la période hivernale. Toutefois, la nature incitative et non coercitive a été vivement critiquée par de nombreux partis politiques français, affirmant que sans contraintes, peu de mesures seront réellement respectées. Mais l’ambition française, à travers ce plan de sobriété énergétique, semble être aussi de s’extraire progressivement de sa dépendance aux énergies fossiles, pour respecter son objectif de neutralité carbone de 2050.

 

Arménie et Azerbaïdjan : une rencontre des leaders au Sommet européen de Prague

Ce vendredi 7 octobre, la réunion de la nouvelle Communauté politique européenne a réuni les dirigeants de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie, après une nouvelle montée des violences, notamment meurtrières, entre les deux pays. Le président Ilham Aliyev (Azerbaïdjan) et le premier ministre Nikol Pashinyan (Arménie) étaient entourés d’Emmanuel Macron et de Charles Michel (dirigeant du Conseil européen). En septembre dernier, les deux pays sont arrivés à un cessez-le-feu, après des combats qui ont fait plus de 300 morts. Suite à cette rencontre, les deux pays sont arrivés à plusieurs concessions. L’Arménie accepte de : “faciliter la mise en place d’une mission civile de l’UE le long de la frontière avec l’Azerbaïdjan”. De son côté, celui-ci : “a accepté de coopérer avec cette mission dans la mesure où elle est concernée”.

 

Prix Nobel de la paix : saisie des bureaux de Memorial par la justice russe

Ce vendredi 7 octobre 2022, la récompense du Prix Nobel de la paix a été attribuée à deux ONG : le Centre pour les libertés civiles en Ukraine, l’ONG russe Memorial, ainsi qu’à un militant pour les droits de l’Homme biélorusse, Ales Bialiatski. À la suite de cela, la saisie des bureaux de l’organisation Memorial a été ordonnée par le tribunal de Moscou. Un choix marqué par la guerre en Ukraine,  pour certains le Comité Nobel semble choisir son camp. Mathilde Leloup, maîtresse de conférences en science politique à l’Université Paris-8 et chercheuse au CRESPPA-LabToP, s’est ainsi exprimé à ce sujet : « dans ce contexte, la récompense des deux ONG sonne comme un soutien à la défense des droits de l’homme », a-t-elle affirmé. Lev Ponomarev, un des fondateurs de l’ONG Memorial a quant à lui réagi en déclarant que “Poutine est le mal absolu” et “une menace pour l’humanité”.

 

Explosion : le pont entre la Crimée et la Russie attaqué

Ce samedi 8 octobre, à 6 heures du matin, le pont automobile et ferroviaire reliant la Crimée ukrainienne, annexée par la Russie à cette dernière, est en proie à un incendie gigantesque. D’après le Comité national antiterroriste russe, cette explosion aurait été provoquée par une voiture piégée : « Aujourd’hui à 6H07 (3H07 GMT) sur la partie routière du pont de Crimée (…) a eu lieu l’explosion d’une voiture piégée, qui a entraîné l’incendie de sept citernes ferroviaire qui allait vers la Crimée ». L’explosion a été tellement forte, qu’un pan entier du pont est tombé dans le détroit de Kertch. Dans le contexte de la guerre russo-ukrainienne, cette action est avant tout symbolique. En effet, ce pont représente la grande et l’unique voie d’approvisionnement d’outils et personnels militaires de la Russie vers la Crimée et donc l’Ukraine.

 

 

Semaine du 10/10 au 16/10

Elargissement : la Serbie épinglée par la Commission au sein de son rapport annuel

La Commission européenne a adopté ce mercredi 12 octobre son rapport annuel « élargissement » 2022 portant sur les avancées des négociations d’adhésion à l’Union. Officiellement candidate à l’adhésion à l’Union européenne depuis 2012, la Serbie s’est vue épinglée de manière répétée par la Commission européenne pour des postures jugées contraires à une volonté d’intégration au sein de l’Union. L’annulation puis l’interdiction instituées par les autorités serbes de l’EuroPride en septembre dernier ont dès lors largement été condamnées par les eurodéputés ainsi que par les organisations de défense des droits de l’Homme. Si les négociations d’adhésion avec ce pays de près de sept millions d’habitants se poursuivent, la Commission ne relève au sein de son rapport que peu de progrès accomplis par la Serbie à l’égard des critères d’intégration au sein de l’Union européenne.

 

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine propose la création d’un « hub gazier » vers l’Europe

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdoğan se sont rencontrés ce jeudi 13 septembre, à l’occasion du 6e sommet de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) au Kazakhstan. Au cours de cette rencontre, Vladimir Poutine a évoqué la perspective de création d’un « hub gazier » en Turquie, afin de permettre à l’Europe d’acquérir du gaz à des prix moins dispendieux. Le chef du Kremlin a par ailleurs assuré la veille du sommet, que Moscou était disposé à reprendre ses livraisons vers l’Europe par le biais des gazoducs Nord Stream 1 et 2, et ce nonobstant quatre importantes fuites de gaz sur les deux gazoducs reliant la Russie à l’Allemagne en septembre dernier, lesquels ont été cibles d’attaques dont l’origine exacte demeure à ce jour indéterminée.

 

ONU : la résolution du 12 octobre contre l’annexion des territoires ukrainiens par la Russie

Il s’agit du vote le plus important de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur le sujet de l’Ukraine depuis celui du 3 mars qui condamnait la violation de l’intégrité du territoire et la souveraineté de l’Ukraine par la Russie. Cette résolution du 12 octobre « condamne les tentatives d’annexions illégales » des régions ukrainiennes de Louhansk, du Donetsk, de Zaporijjia et de Kherson suite aux « prétendus référendums illégaux » menés par la Russie dans ces régions. Cependant, cette résolution a de nombreuses limites. Comme elle n’est pas contraignante, les pays votant pour ne s’engagent à rien. C’est pourquoi des pays – même à l’intérieur de l’Union européenne – peuvent voter pour cette résolution alors qu’ils sont sous influence russe.

 

To bee or not to bee : la réussite de l’initiative citoyenne européenne « Save Bees and Farmers »

L’Initiative citoyenne européenne « Save Bees and Farmers » a dépassé le million de signatures. Le 12 octobre, d’après le média indépendant Euractiv, spécialisé dans les politiques de l’Union Européenne, l’initiative citoyenne « Save Bees and Farmers » (sauvons les abeilles et les agriculteurs) a dépassé le million de signatures, obligeant de fait la Commission européenne à présenter une réponse officielle avant le 7 avril 2023. Selon le traité de Lisbonne, en réponse à une Initiative Citoyenne Européenne (ICE), la Commission peut « proposer une législation, prendre d’autres mesures non législatives ou ne pas agir du tout ». Par exemple, lors de la dernière ICE ayant franchi le cap du million de signatures, nommée  STOP Glyphosate, la Commission avait retoqué le projet en argumentant que les Etats étaient suffisamment compétents et responsables pour ce qui est de l’utilisation des pesticides sur leur territoire.

 

 

Semaine du 17/10 au 23/10

Suède : le conservateur Ulf Kristersson élu premier ministre, grâce aux voix de l’extrême droite

Après huit ans, la droite reprend le pouvoir en Suède. Lundi 17 octobre, le chef du parti conservateur des Modérés, Ulf Kristersson, artisan d’un rapprochement de la droite traditionnelle et du camp nationaliste aux législatives de septembre, a été élu avec une majorité absolue, rassemblant 176 voix pour, contre 173. C’est donc une nouvelle ère politique qui débute pour le pays nordique. Cette élection marque la fin de huit années de gauche au pouvoir en Suède, le conservateur succédant à Magdalena Andersson, sociale-démocrate, qui assurait la transition après avoir présenté sa démission à l’issue des élections. « Maintenant le changement est possible », a déclaré Ulf Kristersson en conférence de presse à la suite des résultats, faisant état de son « humilité devant les tâches qui nous attendent ».

 

Climat : L’Union Européenne et le Maroc signent un « partenariat vert »

L’Union européenne et le Maroc ont signé mardi 18 octobre à Rabat un « partenariat vert » afin de renforcer leur coopération énergétique et lutter contre le réchauffement climatique. Paraphé par le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans et le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita. Cet accord a pour but de favoriser la transition vers une industrie décarbonée par l’investissement en technologie verte, la production d’énergie renouvelable, la mobilité durable et la production propre dans l’industrie. Le Maroc est le premier pays à signer un tel accord, ce dernier étant actuellement frappé par une sécheresse historique et un stress hydrique structurel. Cet évènement, qui est une première étape clé, vient également conforter la volonté commune du Royaume du Maroc et de l’Union européenne de renforcer leur relation stratégique et de longue date à travers le développement de nouveaux partenariats novateurs et mutuellement bénéfiques.

 

L’art pour la paix

John Lennon Wall in Prague, Czech Republic

La destruction du Palais de la Culture de Lozova par un missile russe le 26 mai dernier a retenti comme une explosion dans le cœur des artistes ukrainiens. Plutôt que de taire la culture, la guerre a permis à chacun de s’exprimer en faveur de la paix. L’art devient alors porte-parole des contestations : le musée des Beaux-arts de Paris est le premier à marquer son soutien à l’Ukraine en organisant une vente aux enchères caritative au centre tchèque de Paris “Art Pour l’Ukraine”. Événement qui sera reconduit au mois d’avril pour sa seconde édition sous le même nom et avec la même prise de position: “Nous condamnons unanimement l’agression de l’armée russe en Ukraine […]. L’art est notre moyen d’expression et notre arme pour défendre les valeurs fondamentales de notre société: la liberté, la démocratie, le respect des droits de l’Homme et la paix” – Tereza Lochmann et Alzbeta Wolfova, fondatrices de l’événement.

Tensions et cris de détresse: l’opposition face au deuxième quinquennat d’E. Macron

Dimanche, jour du Seigneur pour certains et de contestation pour d’autres : ceux qui ne croient plus en la capacité du gouvernement d’Elisabeth Borne et d’Emmanuel Macron à gérer l’inflation et à apaiser les tensions se sont réunis derrière le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 16 octobre place de la Nation. L’espoir incarné par la NUPES pour une partie de la population a permis, suite à son appel à la “grande marche contre la vie chère et l’inaction politique”, de réunir près de 140 000 participants. Chiffre contesté par d’autres organismes, notamment par les forces de police, qui selon ces derniers, tournaient autour de 30 000. Dans la diversité des revendications, le leader de la France Insoumise trouve sa force : des communistes aux féministes, socialistes, écologistes en passant par les gilets jaunes, le cortège brillait des couleurs, banderoles, drapeaux et pancartes des différents mouvements le composant.

 

Semaine du 24/10 au 30/10

Royaume-Uni : trois Premiers ministres en seulement 1 an !

Ce jeudi 20 octobre, la Première ministre, Liz Truss annonce sa démission après seulement 44 jours à Downing Street, lieu de résidence du Premier ministre britannique et du chancelier de l’Échiquier. Sa démission fait suite à la déclaration de son “mini-budget” le 23 septembre dernier pour tenter de relancer la croissance et de réguler l’inflation qui frôle les 10% dans le pays. Parmi les mesures ambitieuses de la Première ministre, on retrouve par exemple un gel des prix du gaz ou une baisse d’impôts massives sur les hauts revenus. Un seul problème : le financement de ces mesures n’est pas clair et s’estime à environ 150 milliards de livres. En conséquence, le service de gestion de la dette britannique augmente son plan d’emprunt. De quoi rendre les marchés financiers frileux en provoquant une dévaluation historique de la livre sterling, ce qui entraîne des perturbations notamment dans le secteur de l’immobilier. 

 

La Hongrie échappera-t-elle au couperet de la Commission européenne ?

Depuis son adhésion en 2004, la Hongrie entretient des relations complexes avec l’UE, notamment sur le respect de l’Etat de droit. Tout État membre de l’Union européenne se doit de respecter les valeurs européennes en vertu de l’article 49 du traité sur l’UE. Depuis septembre 2018, le Parlement européen a déclenché  diverses mesures contre la Hongrie, et notamment la procédure dite de « l’article 7 »  (du traité sur l’Union européenne) permettant d’activer un mécanisme de sanctions lors de violation des valeurs européennes. Cela n’a toutefois pas empêché la situation de s’aggraver, puisque ce mercredi 12 septembre, la Commission européenne a rendu son rapport annuel sur le respect de l’Etat de droit, pointant encore une fois du doigt la Hongrie en matière de corruption. L’UE envisage de priver la Hongrie de 7,5 milliards d’euros de fonds européens (soit 65% de la totalité des fonds alloués à la Hongrie) si elle ne réagit pas rapidement.

 

Crise franco-allemande: la fin du duo mythique?

Le 19 octobre dernier, la France et l’Allemagne annoncent l’annulation et le report à janvier 2023 du Conseil annuel des ministres franco-allemands, initialement prévu en fin de semaine dernière. Cette annonce survient à la veille du Conseil européen, qui s’est tenu à Bruxelles du 20 et 21 octobre 2022. La crise franco-allemande semble prendre sa source depuis l’accession au pouvoir l’Olaf Scholz. L’entente est différente de celle avec Angela Merkel : l’équilibre entre intérêts nationaux et européens est plus fragile. Le mercredi 26 octobre, les deux chefs d’Etats se sont entretenus à l’Elysée, afin de trouver un accord sur les prix de l’énergie. Les discussions ont débouché sur une impasse : un accord n’est pas prêt d’être trouvé entre les deux pays. Ces tensions posent la question de la direction de l’Europe dans le futur proche, si le couple franco-allemand n’est plus aussi solide qu’il a pu l’être dans le passé.

 

Malte: la remise en cause du respect des droits de l’Homme par l’arrivée de migrants

Entre le 22 et le 26 octobre 2022, plus de 230 migrants en direction du continent européen ont été sauvés par le navire humanitaire Ocean Viking. Les zones de sauvetage sont la plupart du temps du ressort de la Libye et de Malte. Seulement, la coordination entre ces deux pays reste difficile à être mise en place. En effet, selon l’ONG SOS Méditerranée, ces derniers ne répondent quasiment pas aux appels de sauvetage. Dans ce cas, les migrants ont dû attendre plusieurs jours à bord du navire de sauvetage avant d’avoir une réponse des pays voisins concernés pour débarquer sur terre. La route en Méditerranée centrale pour atteindre l’Europe est la plus meurtrière au monde. En 2021, plus de 3000 personnes ont trouvé la mort en empruntant ce trajet, deux fois plus qu’en 2020. Les pays doivent donc coopérer avec les organisations de recherche voisines et les ONG pour prêter assistance aux bateaux migrants en mer, et leur permettre d’accoster.

 

 

Laisser un commentaire