Les actualités du mois : mai 2022

Par Laura De Almeida

 

Semaine du 2/05 au 8/05

EU Open Day : l’Union européenne a ouvert ses portes au public

Ce samedi 7 mai a eu lieu “l’UE Open Day”, à deux jours de la Journée de l’Europe. Toute la journée, les citoyens européens et même des visiteurs hors-Europe se sont retrouvés au cœur de Bruxelles afin de visiter les différentes institutions de l’Union européenne. ette journée a de nombreux enjeux pour l’Union européenne. Tout d’abord il faut rendre cela attractif pour que les citoyens se déplacent jusqu’à Bruxelles. De plus, l’objectif est de faire passer des informations, montrer la productivité et l’engagement de l’UE. Finalement, ces journées portes ouvertes ont aussi été tournées vers l’Ukraine, devant la Commission européenne, des artistes ukrainiens se sont succédés pour chanter ou jouer d’un instrument.

 

Élections législatives : un accord historique pour la gauche

Le 12 et le 19 juin prochain se tiendront les élections législatives. Il s’agit d’un scrutin majoritaire à deux tours ; le vote se fait dans chacune des 577 circonscriptions. Ces élections élisent les 577 députés qui siégeront à l’Assemblée afin de voter les lois du pays. Le 4 mai, un accord de principe a été signé avec le PS (Parti socialiste). Cet accord vient s’ajouter à ceux signés avec EELV (Europe Écologie les Verts), le PCF (Parti communiste français), et LFI (La France insoumise). Cette Union porte le nom de Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES). Le but est de porter Jean-Luc Mélenchon à Matignon, en tant que premier ministre.

 

Recul du droit à l’avortement en Europe et dans le monde

Ce mardi 3 mai, le média américain Politico a révélé que la Cour Suprême travaillait sur le projet de retirer le droit à l’avortement de la Constitution. Cette révélation a fait l’effet d’une bombe aux États-Unis et dans le monde et a entraîné de nombreuses manifestations pour ce droit menacé. En Europe, le droit à l’avortement recule aussi, en particulier en Pologne, à Malte ou encore en Italie. Par exemple, En Italie, de nombreux médecins (plus de deux tiers) refusent de pratiquer l’avortement pour des raisons éthiques et religieuses. Au Portugal les femmes doivent payer tous les frais de l’avortement et « se soumettre à un examen psychologique avant d’avorter ». 

 

Nouvelles sanctions européennes contre la Russie

Mercredi 4 mai, l’UE a annoncé un sixième paquet de mesures pour fragiliser l’économie de la Russie, dont un embargo progressif sur le pétrole russe. La présidente de la Commission Ursula Von der Leyen a annoncé « Nous renoncerons progressivement aux livraisons russes de pétrole brut dans les six mois et à celles de produits raffinés d’ici à la fin de l’année ». D’autres propositions ont été avancées : exclure trois banques russes supplémentaires, et « bloquer l’accès aux ondes européennes à trois grands radiodiffuseurs d’État russes”.

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (du 01/05 au 07/05)

 

Semaine du 9/05 au 15/05

Retrait de la candidature de Taha Bouhafs aux élections législatives

La Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) prévoyait de présenter le journaliste Taha Bouhafs comme candidat dans la 14e circonscription du Rhône. En début de semaine, un signalement accusant Taha Bouhafs de violences sexuelles a été reçu par la cellule de suivi contre les violences sexistes et sexuelles de La France insoumise. Trois autres témoignages ont suivi. Taha Bouhafs a alors retiré sa candidature lundi 9 mai au soir, à la suite de ces accusations. Il  « accepte le processus d’accueil de la parole » des femmes et, par conséquent, se met en retrait de la campagne.

 

Nouvelles décisions de l’UE sur les restrictions automobiles

La Commission européenne a voté ce jeudi l’interdiction des voitures thermiques pour 2035. En juillet 2021, l’UE avait fixé cette interdiction à 2040, dans le cadre de nombreuses mesures sur le secteur automobile. Dans un contexte de crise écologique, il devient absolument essentiel de légiférer sur les secteurs les plus polluants. D’après le Parlement européen, le secteur des transports représente autour de 30 % des émissions de CO2 en Europe et cette part augmente. Ainsi, en 2035, les voitures thermiques et hybrides ne pourront plus être vendues, mais pourront toujours circuler. L’objectif est de maximiser le nombre de véhicules électriques sur les routes européennes.

 

Luttons contre les abus sexuels sur enfants sur le web !

Le 11 mai 2022, la Commission européenne a fait une nouvelle proposition législative pour protéger les enfants d’abus sexuels sur internet.Avec la crise covid, les signalements ont augmentés. Par rapport à 2020, la fondation Internet Watch a constaté une augmentation de 64% des signalements. Les fournisseurs seront obligés de détecter, signaler et retirer des contenus relatifs aux abus contre les enfants dans le cadre de leurs services. Ces derniers devront évaluer le risque que ces contenus fassent l’objet d’une utilisation abusive. De plus, les mesures de protection devront toujours être proportionnées aux risques.

 

L’UE et l’Ukraine peuvent-elles investir les biens russes gelés dans la reconstruction et l’armement de l’Ukraine?

L’Union européenne a jusqu’à présent pris 6 paquets de sanctions contre la Russie. Parmi  ces sanctions,  le gel des biens des dirigeants et oligarques  russes, mais également tout un ensemble de sanctions qui affecte l’économie russe. Presque toutes les collaborations euro-russes sont gelées ainsi que des biens. Il est difficile de déclarer la somme des biens et des sommes d’argent gelées mais le chiffre est approximativement de 300 milliards de dollars, l’équivalent de  283 milliards d’euros.  Les Etats-Unis et son président Joe Biden sont en faveur d’un investissement de ces sommes gelées dans la reconstruction et la défense de l’Ukraine. De son côté, le Conseil européen a chargé son service juridique d’examiner cette question en prenant en compte les droits et les devoirs de chaque partie.

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (du 08/05 au 15/05)

 

Semaine du 16/05 au 22/05

OTAN : demande d’adhésion de la Finlande et de la Suède

Mercredi 18 mai, Helsinki et Stockholm ont fait leur demande d’adhésion à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). La Suède et la Finlande sont déjà en lien avec l’OTAN à travers le Partenariat pour la paix (PPP), un instrument de coopération entre l’OTAN et ses partenaires et souhaitent désormais intégrer complètement cette alliance. Leur adhésion à l’OTAN permettrait à Helsinki et Stockholm de passer sous la protection de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord, face à la guerre ukraino-russe et leur proximité avec la Russie, ces deux pays en ont besoin. De nombreux pays se sont dits favorables à cette adhésion, cependant la Turquie bloque sur plusieurs points et menace de poser un véto sur ces adhésions.

 

On connaît désormais la composition du nouveau gouvernement français !

La composition du nouveau gouvernement a été dévoilée vendredi en fin d’après-midi. Plusieurs membres de l’ancien gouvernement ont été reconduits, d’autres ont changé de ministère. Gérald Darmanin est resté ministre de l’intérieur, tout comme Éric Dupont-Moretti à la justice. Pap Ndiaye, a été nommé ministre de l’éducation. Il s’agit de la plus grosse surprise de ce remaniement. Il est historien spécialiste de l’histoire sociale des Etats-Unis et des minorités était jusqu’ici à la tête du Musée national français de l’histoire de l’immigration. L’extrême droite française a très largement critiqué ce choix, Marine Le Pen a traité M. Ndiaye « d’indigéniste assumé ».

 

Ukraine : 40 milliards de dollars d’aide financière accordée à Kiev

Après plus de 80 jours depuis l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, Joe Biden a signé ce samedi la loi adoptée ce jeudi par le Congrès Américain, accordant une aide financière de 40 milliards de dollars à l’Ukraine. Parmi ces 37,8 milliards de dollars, 6 milliards auront pour objectif de permettre à l’Ukraine de renforcer son matériel de guerre, notamment en termes de véhicules blindés et de défense aérienne ; 9 milliards seront prévus pour maintenir une « continuité des institutions démocratiques ukrainiennes », ainsi que 5 milliards pour lutter contre l’insécurité alimentaire.

 

De l’ombre pour le virus de la Covid-19 ?

Maladie rare en provenance des campagnes d’Afrique de l’Ouest, la variole du singe a été détectée cette semaine dans sept pays européens et d’Amérique du Nord, dont un cas suspect en France. Cependant, la dangerosité du virus reste faible : en effet, le taux de létalité du virus ne dépasse pas les 1% et le nombre de cas recensés reste relativement moindre. D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la maladie se transmettrait notamment par contact avec une personne contaminée, par voie respiratoire ou salive, ainsi que potentiellement par relations sexuelles. Face à une multiplication des foyers qui inquiète, certains pays européens ont déjà pris des mesures fortes : le Portugal et l’Espagne ont en effet déclenché une alerte sanitaire nationale, tandis que l’Italie a placé le cas détecté en isolement.

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (du 16/05 au 22/05)

 

Semaine du 23/05 au 29/05

Guerre en Ukraine : le point après 90 jours de guerre

Cette semaine, l’offensive russe s’est concentrée sur la région du Dnipro. Le responsable de la défense territoriale de la ville a fait état sur la chaîne locale Dnipro TV d’« une dizaine » de morts et « entre 30 et 35 blessés ». « Des missiles Iskander ont frappé un champ de manœuvre de la Garde Nationale », a-t-il encore confirmé. De leur côté, les séparatistes prorusses de la région du Donbass revendiquent avoir pris le contrôle de la localité de Lyman, sur la route qui mène aux grandes villes de Sloviansk et Kramatorsk. Dans une vidéo, le président ukrainien a répondu à l’annonce des séparatistes russes, qui affirment avoir pris la ville de Lyman : “Si les occupants pensent que Lyman et Severodonetsk seront les leurs, ils se trompent. Le Donbass sera ukrainien”.

 

SOS Méditerranée : 300 migrants à la recherche d’un port

Depuis le 19 mai, un navire de l’ONG SOS Méditerranée “Ocean Viking”, a mis en place et effectué quatre missions de sauvetage. Cette association européenne de sauvetage a un siège qui se trouve à Marseille. Ce vendredi 27 mai, le bâteau a secouru au total près de 300 migrants au large des côtes maltaises et libyennes. Plusieurs d’entre eux ont notamment besoin d’une assistance médicale. Une porte-parole de l’association indique que : « L’Ocean Viking en est à huit demandes d’assignation d’un lieu sûr de débarquement pour les rescapés, qui ont été formulées aux autorités maritimes compétentes (libyennes, maltaises et italiennes), depuis les deux premiers sauvetages effectués le 19 mai ». Malgré cela, à l’heure actuelle, l’association n’a eu aucune réponse positive.

 

Manifestation contre la France : la gauche radicale sud-africaine, proche de la Russie, se révolte

Ce mercredi 25 mai avait lieu la Journée de l’Afrique. À cette occasion, des centaines de militants appartenant à la gauche radicale sud-africaine ont organisé une manifestation. Le cortège a été mené par Julius Malema. Les manifestants ont souhaité, par cet acte, condamner l’ingérence de la France sur le continent africain. Ils portaient des pancartes rouges, couleur du parti, où l’on peut lire des slogans anti-français : “La France est responsable de génocide en Afrique” “L’Afrique de l’Ouest n’est pas une colonie française” “Richesse de la France sur le dos des Africains” ou bien encore “la France dehors”. Des manifestations anti-françaises avaient déjà eu lieu sur le continent africain ces derniers mois, comme au Mali, en Centrafrique ou encore au Tchad. À chaque fois, ces actions d’hostilité sont organisées par des personnalités proches de Moscou.

 

Pacte de stabilité : la suspension des critères de Maastricht

Ce lundi 23 mai, la Commission européenne a suspendu pour la troisième fois les critères de Maastricht. Ainsi, jusqu’à la fin de l’année 2023, il n’y aura pas de limite pour la dette et les déficits. Toutefois, cette nouvelle suspension symbolise plus un sursis qu’une solution pour les pays européens, malgré l’aide de la Banque centrale pour maintenir la croissance, la montée en flèche de l’inflation limite son pouvoir. Bruxelles met la pression pour que les pays les plus touchés mettent en place des réformes structurelles. Par exemple, en France, le sujet de la réforme des retraites se trouve placé au premier plan.

Que s’est-il passé en Europe cette semaine ? (du 23/05 au 29/05)

 

Laisser un commentaire